Woyzeck

/ 2023
Théâtre

« Chaque homme est un abîme, on a le vertige quand on s’y penche dessus. » Georg Büchner

De Georg Büchner 
Woyzeck s’inspire de faits réels. Le 2 juin 1821, à Leipzig, le soldat Johann Christian Woyzeck tue
 à coups de couteau sa maîtresse,
lui reprochant son infidélité. Après trois ans de procédure judiciaire, Woyzeck est condamné à mort et exécuté sur 
la place publique. Au cours du procès,
la défense a tenté de faire valoir que Woyzeck ne pouvait être tenu pour mentalement responsable de ses actes en raison de son étrange comportement. C’est la lecture du rapport du psychiatre Clarus qui donna à Büchner l’idée d’écrire un drame sur ce fait divers. 

Pour Luca Giacomoni il est essentiel d’ancrer l’acte théâtral dans une réalité habitée par les lignes de tension qui traversent la pièce : le théâtre peut ainsi devenir un révélateur de ce qui bouillonne sous la surface du quotidien. Pour ce faire, il ouvre l’espace du plateau à des expériences de vie capables de mettre en crise – et en éveil – notre rôle de spectateurs.

L’idée de mettre en scène Woyzeck avec un groupe d’acteurs non professionnels vient d’une longue résidence aux Ateliers Médicis, lieu de création artistique à Clichy-sous-Bois et Montfermeil. Le point de départ a été l’analogie entre la hiérarchie militaire et la dynamique des bandes chez les « jeunes de cité ». 

Ce projet se situe ainsi au croisement d’une recherche artistique fondamentale et d’une volonté de prendre le pouls d’un territoire, en faisant entrer dans l’acte de création celles et ceux dont l’expérience quotidienne éclaire le récit. 

Aussi, les figures qui apparaissent dans le texte de Büchner – la honte, le sacrifice, la bête de foire ou encore le bouc émissaire – font écho à certaines questions qui résonnent quotidiennement dans nos sociétés : le contrôle des corps, le féminicide, ou le conflit permanent entre individu et collectif. Œuvre énigmatique et fragmentaire par excellence, Woyzeck est donc une nouvelle occasion pour interroger la nécessité et le sens de l’acte théâtral aujourd’hui.

D’après Georg Büchner
Traduction Jean-Louis Besson et Jean Jourdheuil 

Mise en scène Luca Giacomoni 
Dramaturgie Sarah Di Bella 
Assistante à la mise en scène Marie-Eve Dorléans

Avec Luvinsky Atche, Moriba Bathily,Violaine Bougy, Dyckson Essi Djogo, Feroz Sahoulamide, Fred Voubrel
Violoncelle Martina Rodriguez
Chant Fé Avouglan
Lumières Bartolo Filippone

Création marionnette
 Studio Philippe Genty
Costumes Cécile Laborda
Entraînement de boxe Fred Voubrel

Direction de production / administration La Table Verte Productions